Ramboutan

Publié le par Poudre

 

Les deux blaireaux de randonneurs sont vivants. Dans 6 mois à un an nous aurons des nouvelles à travers un superbe livre commercial, je vois déjà la titre : " Nous avons survécut à la forêt amazonienne" A l'intérieur des phrases chocs du style " Alors que la mygale allai déverser son venin dans mes veines, je l'empoignai avec mon coup'coup. Nous n'avions qu'une hâte, la manger autour du feu car nos estomacs criaient famine..." Ou alors " Après avoir épuisé notre stock de boisson, nous n'avions plus d'eau. Par chance la saison des pluies nous permettait de boire et de nous doucher toute la journée..."

Tout ça pour s'assurer une bonne rente jusqu'à la fin de leur jours... Très fort. Bravo Messieurs. Sinon les recherches coûtent aux contribuables 120 000 euros une broutille compte tenu ce que va leur rapporter leur livre...

C'est la saison! Et c'est bien bon...

Publié dans poudre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

THIEMON 25/04/2007 12:08

C'est comme ces 4 crétins qui s'étaient perdus je ne sais où dans les montagnes du sud de la France, arrogants et calculateurs, ils avaient négocier au prix fort leur "recit de l'aventure" a un journal en omettant de remercier leurs sauveteurs.L'humanité part en couilles.....brave gens!Bisous poudre !

soccaibortch 20/04/2007 09:26

Il n'y a pas de syndrome Koh Lanta,il y a surtout que les gens ont tellement des vies sans relief,sans risque;qu'ils ont un besoin de risque;mais qu'ils ne maitrisent pas.

Poudre 17/04/2007 21:34

@ Pharamond> Oui c'est rattrapé! tu crois vraiment qu c'est un phénomène Koh Lanta?! Personnellement je pense que c'est la bêtise humaine.

Pharamond 17/04/2007 07:43

Le syndrome Koh Lanta, chacun veut son aventure. Cela faisait un petit moment que je n'étais pas venu sur ton blog, je crois que j'ai rattrapper le retard. A bientôt.

poudre 14/04/2007 22:59

J'y vais pas sans un guide. Je ne suis pas assez expérimenté pour m'y aventuré comme les blaireaux...