Un peu de culture...

Publié le par Poudre

La Guyane (973) est à la fois une région et un département d'outre-mer français. Avec ses 86 504 km² de superficie, la Guyane est le plus grand département français. Elle est en outre le seul territoire français et de l'Union européenne du continent sud-américain. La forêt équatoriale couvre la plus grande partie (96%) du territoire.

Son nom officiel est Guyane. L'ajout de l'adjectif française dans les dénominations courantes n'est qu'une commodité de langage issue de la période coloniale, pendant laquelle existaient trois Guyanes : la Guyane britannique (actuel Guyana), la Guyane néerlandaise (actuel Suriname) et la Guyane française.

Histoire 

La Guyane a obtenu le statut de département d'outre-mer le 19 mars 1946. Elle reste célèbre pour son bagne où ont été déportés 75 000 prisonniers (dont 3 % ont survécu). Sa fermeture a été obtenue, après la Seconde Guerre mondiale, par Albert Londres, au travers de la publication de 27 articles.

Origine du nom

Le terme « Guyane » est d'origine indigène. Dans le dialecte guanao, c'est-à-dire celui de la population indienne du delta de l'Orénoque, GUAI signifierait « nom », « dénomination », YANA est une négation. D'où Guayana qui est encore le terme italien pour désigner le massif des Guyanes. « Guyane » voudrait donc dire « sans nom », « ce qu'on ne peut nommer ».

La Guyane serait donc la terre « qu'on n'ose nommer », « la terre sacrée », « la maison de l'être suprême ».

À cette divinité se rattacherait la légende de l'Eldorado (le doré) qui n'est pas née d'une folle convoitise européenne, mais des superstitions indigènes. Paradoxalement, le terme de Guyane serait donc une appellation digne de cet Éden, longtemps mystérieux, paradis terrestre rêvé par les uns, enfer vert subi par les autres...

Populations actuelles

Le nombre exact d'habitants n'est pas connu, en raison notamment de la présence de milliers de clandestins, pour la plupart employés à la recherche de l'or. L'Insee estime la population à 191 000 habitants au 1er janvier 2005, essentiellement groupés dans quelques communes sur le littoral, le long de la RN1 (bande littorale) et au bord des grands fleuves et de leurs estuaires.. De nombreuses communautés coexistent, venant de 80 pays, avec aujourd'hui une quarantaine de nationalités, dont :


  • Les Créoles guyanais (environ 40 % de la population)
  • Les Amérindiens répartis en six ethnies (les Arawaks, les Palikous, les Galibis, les Wayanas, les Wayampis, et les Emerillons). Ils représentent environ 4 500 personnes.
  • Les Noirs-marrons, (les Saramacas, les Bonis ou Aluqus, les Djukas ). Ils représentent environ 4 000 personnes.
  • Les H'mongs, arrivés en 1977, représentent environ 2 000 personnes regroupées sur les communes de Cacao et Javouhey.
  • Les Métropolitains représentent actuellement environ 12% de la population.
  • Les autres populations (Chinois, Libanais, Brésiliens, Haïtiens, Surinamiens) représentent près de 40% de la population de Guyane.


Au 7 août 2006, selon Survival, « dans la partie amazonienne du département français de la Guyane vivent aujourd'hui quelque dix mille Amérindiens dont les droits à la propriété collective de leurs terres — sur lesquelles ils étaient autrefois souverains — ne sont toujours pas reconnus ».

Le taux de chômage officiel oscille autour de 26,5%.
À noter que la plupart des agriculteurs sont des femmes, Hmongs pour la plupart, qui cultivent les fruits, le manioc et font du maraîchage.

Géographie

La Guyane est surtout connue pour accueillir, dans la ville de Kourou, la base de lancement (CSG) des fusées Ariane (lanceur civil européen de satellites). Au XIXe siècle et au début du XXe, elle était surtout connue comme lieu de déportation des bagnards condamnés aux travaux forcés. Le bagne a été aboli, et il subsiste des bâtiments aux Îles du Salut, à Saint-Laurent du Maroni, etc.

La Guyane est frontalière du Brésil (sur 673 km) et du Suriname (sur 510 km).

La Guyane a un climat équatorial. Son chef-lieu est Cayenne. Seule la bande côtière est facilement accessible, le reste du territoire est couvert par une forêt équatoriale dense, pour l'essentiel une forêt primaire, accessible seulement par voie fluviale ou aérienne.

Environnement

Cette région est parmi les plus riches du monde en matière de biodiversité tant animale que végétale. L'environnement de la frange littorale est celui qui, le long de la RN1, a connu le plus de modifications.

Économie

L'économie de la Guyane est lourdement dépendante de l'économie du reste de la France. En particulier, il existe peu de lignes aériennes directes, à destination des autres pays de l'Amérique du Sud, mis à part le Brésil et le Suriname. Toutefois, il est possible de se rendre dans le reste de l'Amérique en faisant escale à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) ou à Fort-de-France (Martinique).

Démographie

La population de la Guyane est estimée à 199 500 personnes en juillet 2006. Elle est en forte croissance, puisqu'elle n'était que de 157 000 personnes en 1999 (115.000 en 1990). C'est la conséquence d'un taux de natalité très élevé (plus de 31 ‰ pour un taux de mortalité environ de 4,2 ‰). La Guyane est le département français où le taux de natalité est le plus élevé et le taux de mortalité est le plus faible. L'indice guyanais de fécondité est, en 2006, de 2,98 enfants par femme.

C'est une population jeune (l'âge médian est de 28,6 ans) et en 1999, 43,3 % de la population avait moins de 20 ans).

La population de la Guyane est en constante augmentation. Elle devrait passer à 425 000 en 2030 (600 000 selon une hypothèse haute), en raison d'un fort taux de croissance naturelle (excédent des naissances sur les décès) et sous l'effet de l'immigration (souvent clandestine) des pays limitrophes (Brésil; Guyana; Haïti; Suriname) motivée par l'or, un système de santé avancé, des écoles performantes, un état-providence avancé, et des salaires plus attractifs.

 

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Guyane_(France)

Publié dans poudre

Commenter cet article

bab 26/11/2006 23:14

Si tu veux voir ce que je vois
http://elisabetheye.blogspot.com/